Comment l’IoT permet de sécuriser et d’optimiser les chantiers de construction ?

Temps de lecture

5 min.

Niveau

Débutant
iot chantier construction
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Chaque année en France, dans le secteur du BTP, 8 millions de jours de travail sont perdus à cause d’accidents de travail. (Source : Amélie) Les principales causes d’arrêts de travail sont : la manutention manuelle (48%), les risques de chutes de hauteur et de plain-pied (31%) et les outillages à main (15%). En sachant, qu’un salarié sur dix-huit est victime d’un accident de travail et qu’en moyenne 1 salarié du BTP cumulera 220 jours d’arrêt de travail au cours de sa carrière, cela peut engendrer des coûts directs et indirects importants pour les entreprises. En effet, les conséquences financières des accidents du travail et des maladies professionnelles dans les métiers de la construction sont estimées à 5% du coût des ouvrages.

Bien que les chiffres soient en baisse depuis quelques années, ces derniers restent encore trop élevés. Pour endiguer cette problématique, un organisme de prévention appelé l’OPPBTP (Organisme Professionnel de Prévention du Bâtiment et des Travaux Publics) a vu le jour en 1947. Depuis plus de 70 ans, cet organisme a pour mission de prévenir les accidents du travail sur les chantiers et de contrôler l’application des textes réglementaires. En 2018, l’OPPBTP a lancé le premier accélérateur de start-up sur le thème « Santé-Prévention dans le BTP », pour faire émerger rapidement des solutions innovantes en matière de santé et de sécurité au travail. En savoir plus sur l’accélérateur

Avec le développement des objets connectés, de nombreuses entreprises ont innové pour proposer des solutions permettant entre autres de pouvoir localiser en temps réel des personnes et des équipements, de pouvoir gérer simplement et rapidement le contrôle d’accès ou encore de pouvoir alerter en temps réel les travailleurs en cas de danger. Dans cet article, nous vous proposons de faire un tour d’horizon de ces différentes applications connectées appliquées au BTP.

Le contrôle d’accès

En matière de sécurité sur un chantier, le premier point sensible, concerne l’accès à ce dernier. En effet, il est primordial pour les entreprises travaillant sur un chantier de s’assurer qu’aucune personne non habilitée n’entre sans autorisation, mais aussi de s’assurer de l’identité des  personnes présentes sur le site. Néanmoins, les solutions standards de contrôle d’accès, souvent basées sur des technologies dites « passives » (badge à mettre en contact avec un lecteur), peuvent être la cause d’une perte de temps non-négligeable lorsqu’il est nécessaire de faire entrer des centaines de personnes sur un chantier. Grâce aux technologies RFID active ou Bluetooth Low Energy, il est désormais possible de faire du comptage et du contrôle d’accès à la volée, permettant de gagner du temps puisqu’aucune action de la part des travailleurs n’est requise. Leur badge est automatiquement détecté lorsqu’ils passent dans le périmètre de détection du lecteur. La distance de détection étant paramétrable, cela permet de sécuriser l’entrée du site. Ce type de solution permet de gérer les autorisations d’accès et d’alerter le PC sécurité en cas de tentative d’intrusion.

localisation indoor travailleurs

La localisation de personnes

Une fois entré sur le chantier, assurer la sécurité des personnes est également un enjeu de taille pour les entreprises du BTP. En effet, en cas d’incident, il est nécessaire de pouvoir localiser en temps réel chaque collaborateur pour intervenir au plus vite.

« Sur les chantiers de grande ampleur, il est extrêmement difficile de connaître le déploiement des ressources en temps réel et les décomptes sont fastidieux et imprécis.» -Témoignage de Nicolas LEMAIRE co-fondateur d’Omniscient filiale de Bouygues Construction-

Pour faciliter et fiabiliser le comptage des travailleurs sur chantier, différentes technologies de localisation peuvent-être utilisées, comme la technologie Wirepas Mesh ou encore la détection par Angle d’arrivée (AOA). Pour en savoir plus sur ces technologies, nous vous invitons à lire cet article. Grâce à leur précision de localisation, pouvant aller jusqu’à quelques dizaines de centimètres et leur capacité à dissocier les étages, ces solutions de positionning permettent de sécuriser les chantiers, mais aussi d’en optimiser le pilotage pour une meilleure productivité.

Grâce aux données remontées sur une plateforme IoT métier, vous pouvez connaître en temps réel l’effectif par étage/zone, vérifier l’adéquation des ressources par rapport au planning, identifier les goulots d’étranglement, mesurer les temps de réalisation par phase et par étage, suivre les travailleurs isolés et de gérer les autorisations d’accès à certaines zones sur la base d’habilitations ou de permis de travail.

Découvrez ici le retour d’expérience du chantier de la Tour Glory à Singapore.

Ces solutions de localisation indoor peuvent également s’appliquer au tracking d’équipements et d’outils pour automatiser de nombreuses tâches comme l’inventaire.

La localisation d’outils

Sur les chantiers, il est compliqué de sécuriser les équipements / matériaux contre le vol ou la perte ; or, cela engendre des surcoûts importants pour les entreprises. Connaître en temps réel la position des équipements peut permettre de les inventorier à distance, de connaître leur taux d’utilisation et ainsi d’en optimiser la gestion et la sécurité.

En effet, les données de localisation disponibles sous forme de tableaux de bord via les plateformes IoT métier permettent de localiser rapidement les différents équipements sur PC, tablette ou smartphone et éviter des surcoûts inutiles liés au rachat de matériel.

detection proximite engin chantier

La détection de proximité

Sur les zones de construction, de gros engins peuvent circuler ou être entreposés et cela peut rapidement représenter un danger pour les personnes présentes sur le site. En effet, la collision entre un piéton et un engin est la 2ème cause d’accident dans le BTP et représente environ 1 100 accidents par an. Grâce aux objets connectés , il est possible d’alerter les travailleurs lorsqu’ils entrent dans une zone dangereuse et ainsi, éviter les collisions engins-piétons.

Cela est possible grâce à des balises sans fil positionnées sur les casques de chantier ou en porte badge, mais il existe également des gilets connectés. Le conducteur de l’engin peut être alerté de manière efficace de la présence de piétons dans le périmètre de l’engin et le piéton peut lui aussi être averti grâce à des alertes sonores et visuelles.

Conclusion

En France, le secteur de la construction représente 7% des actifs, mais plus de 20% des accidents de travail. Pour faire diminuer ce chiffre, les entreprises du bâtiment vont devoir se digitaliser et intégrer à leurs processus métiers des solutions connectées permettant de sécuriser leurs chantiers et leurs équipes. Néanmoins, les solutions sont nombreuses et variées, il est donc primordial pour les entreprises de se faire accompagner par des partenaires qui connaissent le métier de la construction et qui seront donc aptes à proposer des solutions adaptées aux besoins des clients.

Fanny Waterlot
WATERLOT Fanny
Chargée de marketing et communication
Diplômée d’un Master II en stratégie de communication des entreprises, Fanny a rejoint l’équipe d’ELA Innovation en octobre 2018 en qualité de chargée de communication et marketing. A l’affût des tendances et passionnée par le digital, Fanny a à coeur de mettre en avant les valeurs et les projets de l’entreprise sur différents supports (Réseaux sociaux, blog, sites web, etc.).

Restez informé !

S'abonner à la newsletter !

ELA Innovation • Tous droits réservés

Contactez-nous directement en utilisant le formulaire ou cliquez sur le bouton ci-dessous pour faire une demande de devis :