Éviter la rupture de la chaîne du froid dans le transport de marchandises

Temps de lecture

4min.

Niveau

Débutant
Rupture de la chaîne du froid
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Le respect de la chaîne du froid dans le transport de marchandises est essentiel. En effet, la rupture de la chaîne du froid de produits thermosensibles engage la responsabilité du transporteur. La surveillance et la maîtrise des températures sont donc des enjeux sanitaires, mais aussi économiques importants.

Alors, comment obtenir des données précises sur le maintien de la température ambiante à l’intérieur d’un véhicule réfrigéré par exemple ?

Les capteurs de température fournissent des données fiables pour répondre à ces problématiques de traçabilité, depuis le transport jusqu’au stockage et la livraison au client. Comment s’assurer d’éviter une rupture de la chaîne du froid ? C’est ce que nous allons vous expliquer dans cet article.

Qu’est-ce que la rupture de la chaîne du froid ?

La rupture de la chaîne du froid peut se définir comme la conséquence d’une élévation des températures au-delà de celles prescrites. Pour l’éviter, l’objectif est de mettre en place un ensemble d’opérations visant à maintenir une température constante et le plus souvent négative, pendant le stockage et le transport d’un produit thermosensible.

Un produit thermosensible est donc un produit sensible aux variations de température. C’est-à-dire que ses propriétés changent en fonction du froid ou de la chaleur. Respecter la chaîne du froid, c’est assurer une constance du produit ou de la marchandise, conformément à son étiquetage ou à la réglementation en vigueur.

Pourquoi le respect de la chaîne du froid est essentiel ?

Le respect de la chaîne du froid, autrement appelée chaîne frigorifique, est donc essentiel pour le transport des marchandises thermosensibles. En effet, la sécurité de ces produits spécifiques doit être garantie par l’entreprise de transport.

S’ils sont livrés à une température supérieure à celle prévue contractuellement par exemple, c’est la responsabilité du transporteur qui est engagée. Le client peut alors refuser la livraison, et ce même en l’absence d’altération de la marchandise ou sa conformité bactériologique.

Quelles sont les conséquences de la rupture de la chaîne du froid dans le secteur du transport ?

Le transport dit sous température dirigée, qu’il soit aérien, terrestre ou maritime, est naturellement source de litiges en raison des risques qu’il comporte. Différents enjeux sanitaires ou financiers sont alors à considérer.

Les risques sanitaires

Quand on réfléchit aux risques sanitaires liés à la rupture de la chaîne du froid, on pense naturellement aux risques d’intoxications alimentaires (staphylocoque, salmonelle ou listériose). Effectivement, le froid stoppe la prolifération de micro-organismes pour garder les aliments sains.

C’est également le cas de nombreux produits pharmaceutiques, comme des médicaments ou des vaccins, à conserver au froid. Certains produits de santé thermosensibles peuvent également être endommagés par le gel. La cristallisation d’un médicament soluble par exemple est irréversible.

Les risques économiques

Le risque financier est donc bien réel. Car comme nous l’avons vu, un client peut refuser la livraison d’un lot de marchandises au motif que la chaîne du froid a été rompue pendant le transport. La jurisprudence considère que la non-conformité de la température peut constituer une avarie.

En cas de doute sur la continuité de la chaîne du froid, la conséquence est la destruction pure et simple de la marchandise. Le donneur d’ordre pourra alors poursuivre l’entreprise de transport et demander des dommages-intérêts. Et ceci même en l’absence d’altération physique du produit.

Un cadre réglementaire encadre les acteurs du marché. Il est donc possible de vous prémunir au mieux de ces risques par l’adoption de certaines précautions.

Quels sont les éléments à contrôler dans la chaîne du froid ?

La mise en conformité de son entreprise avec les réglementations en vigueur est un enjeu important pour de nombreux acteurs de la logistique frigorifique. L’utilisation d’une solution de captage, notamment sans-fil, peut s’avérer indispensable.

La réglementation de la chaîne du froid dans le transport et les normes EN12830 et EN13486

L’utilisation de capteurs de température est ainsi exigée par la réglementation européenne pour obtenir la norme EN12830, ainsi que la norme EN13486.

  • La norme EN 12830 prévoit les caractéristiques fonctionnelles et techniques des différents systèmes de mesure et d’enregistrement de la température pendant le transport, l’entreposage et la distribution. L’objectif est de s’assurer que les températures soient bien maintenues et correctement enregistrées tout au long du processus.
  • La norme EN13486 vient compléter la précédente en étant également plus spécifique aux produits alimentaires surgelés, réfrigérés ou congelés. Le but est de mettre en place une procédure de vérification des équipements des moyens de transport tels que des thermomètres de mesure et des enregistreurs.

Pour tout savoir sur les normes en vigueur et la réglementation de la chaîne du froid, retrouvez notre article.

Quels sont les éléments propices à la rupture de la chaîne du froid ?

En dehors du transport, 3 autres phases de la chaîne logistique sont particulièrement propices au dysfonctionnement de la chaîne du froid :

  • Le chargement des marchandises : le chargement ainsi que le déchargement sont des opérations sensibles qui doivent être effectuées le plus rapidement possible.
  • Le stockage et l’entreposage : le lieu de stockage doit idéalement faire l’objet d’un contrôle pour s’assurer du respect des conditions de température.
  • La distribution : la distribution est également un maillon de la chaîne du froid. Au sein des surfaces de vente ou dans des chambres froides, les produits doivent être maintenus à bonne température.

Rappelons que le transporteur est responsable des conditions à l’intérieur du véhicule de transport, selon les instructions du donneur d’ordre ou les indications transmises sur le document de transport.

Comment éviter la rupture de la chaîne du froid dans le transport de marchandises ?

Des solutions efficaces existent pour éviter la rupture de la chaîne du froid dans le secteur du transport.

Le suivi de température en temps réel grâce aux solutions IoT

Les solutions IoT (internet des objets), permettent une surveillance à distance des températures en utilisant des capteurs de température connectés.

Par exemple, en utilisant des capteurs Bluetooth embarqués dans la remorque des camions frigorifiques, il est possible d’avoir un suivi en temps réel de la température de conservation des marchandises.

Les enregistreurs de température vont communiquer en Bluetooth avec le boîtier de télématique présent dans la cabine du chauffeur. Le boîtier étant multi connectivité (Bluetooth, GPS, cellulaire 3G/4G), il va pouvoir remonter l’information et l’historique des températures sur les serveur du client.

Si un seuil de température est dépassé, une alerte SMS, email ou même vocale est envoyée directement au chauffeur sur son smartphone lui permettant de réagir très rapidement.

Solution de suivi de température pour le transport de produits pharmaceutiques

Découvrez le témoignage de Chrono Transexpress équipé par notre partenaire SUD Télématique

Les capteurs de température Bluetooth

Il existe de nombreux capteurs de température sur le marché. Néanmoins, pour être en conformité avec la réglementation, ces derniers doivent respecter un certain nombre de critères comme les normes EN12830 et EN13486 vues plus haut dans cet article. Il est donc important de s’assurer que le capteur est bien certifié par un organisme d’état comme le COFRAC ou le Dakks en Allemagne par exemple.

Les capteurs de température Bluetooth utilisés dans ce type de solution doivent en autres, offrir une très haute précision et plus particulièrement lors du transport de produits alimentaires surgelés ou de produits pharmaceutiques. Tous les appareils de mesure perdant en précision à force d’être utilisés, il est de la responsabilité de l’utilisateur de le faire contrôler et calibrer régulièrement.

Le choix du capteur peut également se faire par rapport à la plage de mesure qu’il propose. Par exemple, le Blue PUCK T EN12830 offre une large plage de mesure allant de -40° à +85°C permettant de couvrir la majorité des cas d’utilisation.

Capteur de suivi de température Bluetooth

La digitalisation du secteur répond à un besoin d’informations fiables et de sécurité des données des logisticiens et des transporteurs. ELA Innovation vous accompagne naturellement dans cette transition numérique grâce à son écosystème de partenaires permettant de vous proposer des solutions adaptées à votre secteur d’activité. 

Fanny Waterlot
Fanny WATERLOT
Manager Marketing & Communication
Diplômée d’un Master II en stratégie de communication des entreprises, Fanny a rejoint l’équipe d’ELA Innovation depuis octobre 2018 en qualité de Manager marketing & communication. A l’affût des tendances et passionnée par le digital, Fanny a à coeur de mettre en avant les valeurs et les projets de l’entreprise sur différents supports (Réseaux sociaux, blog, sites web, etc.).
Derniers articles

Restez informé !

S'abonner à la newsletter !

ELA Innovation • Tous droits réservés

Contactez-nous directement en utilisant le formulaire ou cliquez sur le bouton ci-dessous pour faire une demande de devis :